Make your own free website on Tripod.com
 

AVANT-PROPOS

 

              Les lecteurs qui s'occupent de l'archeologie slave, conaissent dejà de differentes publications 1) le recueil du premier volume de chants populaires des Bulgares de Thrace et de Macedoine, lequel j'avais publie l'annee 1874 à Belgrade en Serbie 2).
             Depuis ce temps-là j'ai fait tout mon possible pour penetrer encore une fois dans les tenebreuses et peu accessibles forets du Rhodope pour y recueillir encore des autres documents de l'antiquite slave pour completer ma premiere collection et pour faire suivre à mon premier volume le volume suivant. Ma tache ne restait pas sans resultat desire.
            Sachant que le nombre des rhapsodes de profession diminue de jour en jour parmi les Bulgares musulmans—Pomaks—je me mis en communication avec eux par mes amis et grace à nos efforts communs je peux presenter aux lecteurs le deuxieme volume de chants populaires bulgares qui contient plus que 15000 vers. Je suis heureux autant de plus d'avoir sauve à l'oublie et conserve pour la science slave ces monuments de l'ancienne civilisation slave surtout dans le moment actuel pendant des evenements tres graves en Thrace et Macedoine ou les eveques grecs avec les Khogjas musulmans rivalisent à entreprendre tout pour deraciner et extirper toutes les traditions paiennes et slaves. Surtout la poesie populaire bulgare est devenue l'objet d'une proscription vigoreuse de la part des Grecs et des Turcs, qui avaient meme defendu aux Bulgares musulmans de chanter publiquement leurs chansons sous peine de se voir interdire les mosquees.
             Tous ces chants du deuxieme volume ont ete recueillis de la bouche des musulmans—Pomaks-Balgares, par mon ami M-r Gologanoff qui visite tres souvent les bazars de la Macedoine et de Thrace surtout dans les deux caazas (distrits) de Hevrokop et de Tatar Bazardjik et je crois donner les noms de ceux pevtsi (rhapsodes de'profession) à la publicite pour que chacun puisse se persuader de l'authenticite de ces chants anciens. Voilà leurs noms: Fetoucha-agha de village Teplene, Dimir-agha deDoIno-Dryanovo, Said-agha de Ribnitza, Isiina-agha de Kotshen, Hassan-agha de Ablanitsa, Isina-agha de Lajene, Mehmet-agha Schubov de Frogovo tous du caaza Nevrokope, Khassim-agha de Tchavdarli et Ali-agha de Banie du caaza de Tatar-Bazardjik.
             Le volume II. present de chants mythiques et rituel pour 21 differentes occasions de temps paiens qui portent les indices de la plus haute antiquite slave qui se sont conserves jusqu'à nos jours par la tradition orale descendants de freres à fils.
             Le monde savant ayant maintenant entre ses mains un tres curieux volume conviendra sans doute plus facilement de proceder à un depouillement de plus rigoreux pour determiner avec le concours des historiens, des mythologues, des slavistes et des orientalistes l'importance de ses anciens monuments pour l'ancienne civilisation slave.
              Je suis tres heureux de presenter ce volume aux savants, pour qu'on puisse plus facilement resoudre les differents problemes ethnografiques, mythologiques et historiques qu'avait souleves la publication de mon premier volume des poemes bulgares pour determiner sous plusieurs rapports les questions tres problematiques de la mythologie et religion des anciens Slaves.

St.-Petersbourg le 1 May 1881.

E. I. Verkovitch.

---------------------

1) Emile Buruouff: Essai sur le Veda.
Dozon: Archives des missions scientifiques.
Dozon: Tournel officiel des 17 et 15 fevrier 1873.
Louis Leger: Revue politique et litteraire  21 et 22 Nov. 1873.
Dumont: Bulletin de l'ecole francaise N III et IV. Sept. Oct. 1868.
—     giornale araldico-genealogico-diplomatico. Anno II. Pisa 1877.
2) Le Veda Slave. Chants populaires des Bulgares de Thrace et de Macedoine de l'epoque prehistorique et prechretienne. Decouverts et edites par E. I.Verkovitch, volume I. Belgrade 1874.
 
 


íàçàä